« On ne fait avec l’hypnose que ce que l’on sait faire sans hypnose »

Professeur Marie-Elisabeth Faymonville Agrégée en Anesthésiste-réanimation, elle dirige, depuis 2004, le Centre de la Douleur du C.H.U. de Liège.
Auteur et co-auteurs de 176 publications, elle a également obtenu 7 prix nationaux et internationaux.
Ses travaux et sa notoriété scientifique, dans le domaine de l’hypnose, font d’elle une experte de niveau international

 

L’hypnose éricksonienne est un outil utilisé dans les soins médicaux, paramédicaux et psychiques, ce n’est pas un métier d’omnipratique.

Cette technique complémentaire vient enrichir les compétences acquises par le professionnel de santé dans le cadre de sa formation universitaire initiale (médecin, infirmière, sage-femme, chirurgien-dentiste, psychologue clinicien, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste…). Pousser la porte d’un cabinet médical, paramédical ou celui d’un psychologue clinicien est un gage de sérieux. Ces professionnels de santé sont titulaires de diplômes d’état obtenus après plusieurs années d’études et inscrits dans les référentiels nationaux des professionnels de santé ( RPPS ou ADELI). Ces référentiels sont certifiés par les ordres professionnels, le service santé des armées (SSA) ou les agences régionales de santé (ARS), et permettent l’identification des professionnels de santé.

Chaque professionnel de santé formé à l’hypnose s’engage à pratiquer l’hypnose uniquement dans le cadre de sa spécialité professionnelle.

Ainsi, afin de choisir au mieux un praticien en hypnose, il est important de connaitre et de tenir compte de son métier d’origine dans le domaine de la santé. Néanmoins, tout patient pourrait (et devrait) demander au professionnel de santé consulté des informations concernant sa formation en hypnose (Diplôme Universitaire ou institut de formation officiel pour professionnels de santé) , ainsi que l’ancienneté de son expérience dans ce domaine.

 

Si tous les symptômes peuvent être soulagés grâce à la technique hypnotique, tous les hypno praticiens ne sont pas habilités ni formés à traiter tous les symptômes de manière qualitative et efficace.

Souhaiteriez-vous que votre épouse enceinte consulte un chirurgien-dentiste pour sa préparation à l’accouchement ?

Autoriseriez-vous un psychologue à recoudre la plaie au genou de votre enfant ?

Accepteriez-vous d’être anesthésié au bloc opératoire par une orthophoniste ?

Vous laisseriez-vous soigner une carie dentaire par un kinésithérapeute ?

 

NON ? Alors ayez les mêmes exigences pour les soins en hypnose !

 

Les définitions

L'histoire

Champs de pratique

Indications/ Contre-indications

Newsletter

Restez informé sur les nouveautés et les évènements à venir

© Quentin RETTIG I Eternalis Web Agency 2021

www.eternaliswebagency.com

contact@eternaliswebagency.com